Conférence des écrivains afro-asiatiques

Extrait du compte rendu du voyage en URSS

Du 4 au 9 septembre 1973 s'est tenu à Alma-Ata, capitale de la République Socialiste Soviétique de Kazakhstan, la Cinquième Conférence des Écrivains d'Asie et d'Afrique. 
Elle réunissait environ deux cents écrivains venant de 90 pays de différents continents : poètes, romanciers, dramaturges, essayistes, critiques littéraires, artistes. Trois délégués du Zaïre y ont pris part : le poète Antoine Roger Bolamba Lokole, Michel Lonoh Malangi et moi-même.

Le but de la conférence était de consolider les liens d'amitié entre les peuples d'Asie et d'Afrique, d'affirmer la volonté des écrivains et des intellectuels de ces grands continents, de persévérer dans la lutte afin de préserver les valeurs humaines exprimées à travers des œuvres littéraires créatrices.

La Conférence a été accompagnée d'autres manifestations culturelles : 
  • remise du prix littéraires Lotus aux jeunes écrivains d'Afrique et d'Asie dont les œuvres, en plus de leur qualité littéraire, reflètent la lutte des peuples afro-asiatiques pour conquérir leur autonomie culturelle,
  • exposition des œuvres des auteurs afro-asiatiques connus en URSS. Parmi celles-ci figuraient les œuvres de A. R. Bolamba, de Y. V. Mudimbe, de D. M. Kadima-Nzuji et de moi-même. Mes poèmes sont traduits en différentes langues de l'URSS.
Du 10 au 15, la Conférence s'est poursuivie d'abord à Erévan, capitale de la République d'Arménie, où à eu lieu un Symposium de poésie Afro-Asiatique et ensuite à Bakou, capitale de la République d'Azerbaïdjan, où nous avons participé aux festivités marquant le 600e anniversaire de la naissance de Imadaddin Nassimi, poète national azerbaïdjanais. 

De nombreux spectacles, expositions et excursions sont organisés durant tout le séjour. Images du voyage.

à suivre

ą
Clémentine Faïk-Nzuji,
5 janv. 2012 à 13:16
ą
Clémentine Faïk-Nzuji,
5 janv. 2012 à 13:17
Comments