Le Temps des Amants

Le Temps des Amants


J’ai éteins dans la nuit

La lumière du chevet

Pour sentir à mes côtés

La chaleur de ta nudité

[…] p. 41.


"[...] merci pour tes poèmes ailés qui nous transportent hors du temps, par delà les "forêts d'oubli", vers l'harmonie de la Terre-Mère ou "l'Harmonie sublime des Amants", toujours vers la communion." Willy Bal, écrivain belge, membre de l'Académie royale de langue et de littérature française, 1970. 
Comments