Voyage au Sénégal

Voyage au Sénégal : Invitation du Président Léopold Sédar Senghor

Du 10-25 avril 1969

Le Sénégal est indépendant depuis neuf ans (4 avril 1960). À son retour dans son pays, le Président Senghor a offert aux lauréats du Prix Senghor un séjour de deux semaines au Sénégal pour visiter le pays, connaître ses habitants et les différentes facettes de leurs cultures. La délégation était conduite par le Professeur Victor Bol, président du jury du concours. Les premiers jours furent consacrés essentiellement aux réceptions organisées par les autorités officielles du pays et aux rencontres avec des personnalités sénégalaises appartenant au monde des arts et des lettres. Nous avons ainsi été reçus par le Ministre de la Culture, le Ministre des Affaires Étrangères et par le Secrétaire d’État à l’Information. Mr Pierre Ileka Mboyo, ambassadeur du Congo à Dakar, et son épouse se sont mis au service des lauréats. De nombreuses excursions furent organisées. Ce furent quinze jours d’enchantement dans les régions les plus féériques du pays et dans ses villes pleines d’histoire.

En visite guidée, nous avons découvert, entre autres, les sites suivants :

• Joal, le village natal du Président Senghor.

• Gorée, l’île aux esclaves. Saura-t-on jamais combien d’êtres humains ont franchi l’étroite porte qui filtre cette lumière, là-bas, au bout du long couloir pavé de pierres ? Au fracas des canons et des chaînes, Hollandais, Anglais, Français s’y sont croisés en maîtres absolus, pesant et évaluant du bétail humain afin de charger les meilleures « bêtes » sur les voiliers des Amériques. Combien de ces hommes et femmes sont arrivés à destination ? Combien ont préféré la mort à l’esclavage en se jetant dans l’océan ? Combien sont morts de maladies, de faim et de soif, enchaînés dans des cales de bateaux, alors qu’ils étaient bénis au départ par les missionnaires ?

• Le port de Dakar dont l’animation colorée nous a beaucoup impressionnés et la conserverie de poissons.

• Les factoreries de Rufisque : remarquable travail de femmes, cimenterie, usines de textiles et de chaussures…

• La manufacture nationale de tapisseries de Thiès.

• Le fleuve Saint-Louis avec des couchers de soleil éblouissants et la ville du même nom, Saint-Louis, ancienne capitale, témoin de l’histoire du Sénégal et des lointaines relations Europe-Afrique. Cette ville, existant déjà sous Louis XV, était le carrefour des civilisations noires, arabes et européennes.

• Dakar, ville aux multiples visages, d’un côté ville moderne avec ses beaux quartiers, ses magasins, ses hôtels, ses écoles et universités ; de l’autre, la médina, avec ses mœurs et pratiques de l’Afrique profonde. Le lieu qui m’a le plus impressionnée est le Musée et l’Institut de recherche de l’IFAN. C’est là que nous avons pu mesurer toute la richesse culturelle de l’Afrique de l’Ouest et le grand degré de civilisation qu’avaient atteint ces peuples, longtemps avant la colonisation. L’exposition des fresques du Tassili venait de s’ouvrir, en présence du Professeur Lhote, découvreur de ces fresques. L’entretien à bâtons rompus avec lui dura près de deux heures.

• Nous avons visité des marchés artisanaux où nous avons pu admirer en direct le tissage des tissus et la fabrication des bijoux filigranés en or et en argent, des sculptures de taille impressionnante, des objets en cuir et beaucoup de choses typiques dont on ignorait l’existence au Congo.

• La réception à la Présidence donna aux lauréats l’occasion d’écouter le Président Senghor sur les questions fondamentales qui l’ont toujours préoccupé : les cultures africaines et leur place dans la culture universelle.

• Les photos publiées ici ne peuvent rendre totalement compte de ce merveilleux voyage. Elles représentent des visites faites dans les usines, entreprises, marchés ; des réceptions ou des moments de détente et de partage d’un repas, des excursions... Certaines montrent les lauréats avec des Sénégalais, adultes ou enfants, rencontrés au gré du voyage. Quelques personnalités ressortent cependant : le Président Senghor lui-même, Mr Pierre Ileka Mboyo, à l’époque ambassadeur de la République Démocratique du Congo au Sénégal, Mr Amadou Mahtar M’Bow, ministre de la culture et futur Directeur général de l’UNESCO.


Photos du voyage


Comments